Philippines - Mindoro - 09/01/19


Direction Mindoro

Pour vous accompagner à travers cette belle et étrange aventure qu'à été Mindoro et Sabang voici une artiste aussi étrange que le lieu pour vous accompagner. Un grand merci à Terence !

https://soundcloud.com/98_11/fka-twigs-two-weeks

Et si vous êtes en reste en voici un second rappelant que l'on a bien profité des activités nocturnes de cette île

https://soundcloud.com/pyramidhall/foals-birch-tree-pyramid-space-remix


Notre ferry qui nous conduira jusqu'à notre dernière île

6h du matin, réveil en fanfare, presque avant les coqs |^^| Directions le port pour effectuer la traversée de 8h entre l'île de Busuanga et de Mindoro. Nous effectuons le trajet sur un bateau couchette à ciel presque ouvert. C'est original et rigolo. Nous en profitons pour faire une grosse sieste, pour rencontrer quelques voyageur qui pour certains nous couperons l'envie d'aller à Boracay. Ca à l'air d'être beau mais si c'est pour être avec des grossistes, des beaufs et des teufeurs on fera autre chose. Très belle rencontre avec une française et un Belgo-australien qui font un bout de trajet ensemble. Nous aurons le droit à une très bonne annecdote de leur expérience en Free Diving avec une chinoise qui avait de magnifique palme en carbone et ... qui ne savait pas nager ... Oui oui littéralement, on en a eu la démonstration en vidéo, risible mais excellent !

Le trajet est finalement passé très vite et n'a pas été des plus désagréables.





Un ferry tout confort où nous ne verrons pas le temps passé

Arrivé sur le port de San José vers 16h, ville de pêche, nous devons décider de notre destination. Après avoir évoquer Boracay et l'île d'Apo nous choisissons sur le tas d'aller à Puerto Galera d'en l'optique pour Gaëlig de pouvoir faire un open water. Nous poursuivons donc le trajet jusqu'à Caticlan pour y passer la nuit. Nous y arrivons à 23h, prenons une chambre rapidement. Une bonne journée de trajet mais nous y sommes presque.













La Jeepneys qui nous conduira jusqu'à Puerto Galera

Le lendemain direction Puerto Galera en 1h30 de Jeepneys. Intéressant, il n'y a que des femmes et des enfants avec nous.



Bien arrivé à Puerto Galera




Dépose des sacs, rapide déjeuner puis nous allons nous renseigner auprès des centres de plongée. A la recherche d'un centre français, nous attérissons à Blue Lagoon où nous sommes très bien accueilli par Rivan. Il propose une formation Open Water avec un encadrant extérieur : Jo (Jonathan). La formation commence directement l'après midi pour ne pas perdre de temps. Cession théorie puisque pratique en piscine. Manon en profitera pour goûter à ce qu'elle décrira comme "la meilleure pizza du pays".

Anniversaire de Manon où elle dévorera son moelleux au chocolat




A quand l'article sur les pizzas à travers le monde ? Nous sommes le 10 Janvier, alors pour son anniversaire en plus d'un énorme thon, Manon aura le droit de souffler sa bougie sur un fondant au chocolat (après avoir cru toute la journée qu'il n'y en avait plus ah ah). Ravi comme tout, elle ne laissa par sa part au chien et presque pas de temps pour prendre une petite photo. Selon ses propres mots : "Le meilleur cadeau qu'elle pouvait avoir".














Le lendemain, réveil matinal pour le transfert des sacs en premier vers la nouvelle guesthouse qui se situe plus proche du centre de plongée. Petite grimpette dans des escaliers bien raides avec les sacs sur le dos avant de commencer la plongée ça annonce une bonne journée ah ah. Les 2 premières plongées seront avec une visibilité moyenne mais accompagnées d'anguilles, de poissons vaches, de poissons trompettes...et tant d'autres... Merveilleux. Jo est super sympa et très bon professeur, c'est agréable d'apprendre à côté de lui. Dans le resort, un panel de français semble être mécontent de voir Gaëlig passer son Open Water.

Le soir, avant de manger nous allons au bar Big Apple où nous faisons la belle rencontre de Mika et Célia avec qui nous passerons finalement la soirée en "oubliant" d'aller manger. Agréable moment de détente. Après sa pizza de midi (oui une autre) Manon rêvait de la tarte au citron pour le soir en remplacement elle prendra une cabane à la Pielsen (elle a sans doute oublié de compter le nombre de bière mais elle n'a pas oublié de dire le lendemain "ah ! je sais pas ce que j'ai mais j'ai un mal de crâne comme j'en ai pas eu depuis très longtemps, je sais pas ce que j'ai" ah ah !). Sur la route du retour nous entrevoyant la vie nocturne de Sabang qui est ... disons mouvementée.

Avec Jo

Réveil de nouveau matinal pour Gaëlig, pour ses deux nouvelles plongées. Manon réussira à se lever pour acheter de l'eau, des cartes postales et ... manger une pizza ! Evident n'est-ce pas ? Après les 2 plongées près de petites épaves, de serpents de mer, de murènes, de poissons multicolores, de nudibranches, Gaëlig obtiendra son Open Water. Nous découvrons alors l'amertume, la rage et la jalousie des français venus ici (qui ont dû payer une blinde aussi) dans ce resort pour faire de la plonger. "Mais comment est-ce que c'est possible d'être Open Water en seulement 4 plongées ? Nous on est des pros, on s'entraîne toutes les semaines en piscine. Nous faisons de la plongée depuis des années, nous faisons parti de la fédé ... !!!!". Ce qui ne les empêche pas d'oublier la majeure partie des consignés de sécurité. Il est préférables d'ignorer leur remarques désobligeante la plupart du temps. La plongée reste du Fun, pas forcément un concours de "celui qui à la plus grosse" ou de celui/celle qui en fait le plus. Jo les aura remis à leur place à plusieurs reprises. Il a arrêté de donner des cours à cause de ce genre de personnes (généralement français) donneurs de leçon (même envers les moniteurs) alors qu'ils ne plongent qu'une seule fois par an en mer. On retiendra le fameux "masque sur le front, masque sur le front" transformé instantanément par Jo envers un "balèze de la plongée" par "masque sur le front, tête de ***". Ah ces français ! Bons râleurs et meilleurs donneur de leçon ! Meilleur dans tout d'ailleurs ! Meilleur dans son travail, meilleur dans les vacances, monsieur et madame je fais toujours mieux ! Heureusement on peut encore compter sur quelques personnes assez humbles dans le voyage (comme Jo, Mika et Célia pour le simple exemple) pour garder un peu d'espoir en notre nation ah ah !


Diplômé de l'Open Water !

Pour fêter ce petit diplôme ce sera dégustation de langoustes et de brochettes... Nous ferons l'agréable rencontre de Michel et Maria, couple de retraités d'origine italienne vivant dans le Sud de la France. Les yeux de Manon s'illumineront à nouveau lors de la dégustation d'un fondant au chocolat. Ou est-ce le vin qui lui a permis cet éclairci ? ^^


Dîner partagé avec Maria et Michel

Le soir même retour au Big Apple où nous rejoignons Jo pour fêter tout ça. Nous passons la nuit à la découverte de Sabang avec lui qui est installé ici depuis quelques temps déjà. Nous faisons la découverte d'un monde qui n'est pas le notre, celui de la nuit dans les villes "touristiques" de l'Asie de Sud Est. Disons que c'est en général la rencontre des âges extrêmes entre la gente féminine et masculine. Surprenant comme ambiance, pas forcément de notre goût sur le principe mais nous passons un bon moment avec Jo. Manon est la seule européenne du bar et partagera un moment intime dans les toilettes en mode "Open Space" chez les filles. Après tout, y'a bien les urinoirs chez les garçons non ? Fin de soirée dans un bar resto à forte tonalité de rhum. Après avoir tenté de mettre de la musique et de danser avec des philippins, cette fois c'est Gaëlig qui accusera un peu de fatigue pour retourner à la guesthouse.




Avant une cession farniente et snorkelling (très beau fonds marins depuis la plage) nous mangeons un petit repas à Blue Lagoon (pourquoi aller ailleurs alors que c'est très bon là bas ?). Inutile de vous faire deviner le plat de Manon, c'est bien une pizza !


Et puis vient notre dernier jour aux Philippines. Retour vers Manille en bateau puis en bus. Bref arrêt dans un centre commercial pour faire des photos d'identité (pour le visa Birman) et des impressions. Le centre commercial est une ville à lui tout seul. Centre de rencontre et lieu de vie pour tous les Philippins. La démesure est au de mise. Et nous voilà à l'aéroport, nous avons rdv avec la Birmanie. Nous ne savons pas pourquoi mais nous avons hâte.


Direction la Birmanie...

Remerciements spécial à Jo pour ses cours, sa patience et son sourire. C'était vraiment top, au plaisir de replonger ensemble un de ces jour !

La dernière vidéo

Les derniers articles

Nous suivre ! 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Noir SoundCloud Icône

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com