Myanmar - Sud Est


Puisqu'un peu de lecture ne se fait pas sans musique, voici de quoi vous accompagner :

1- https://soundcloud.com/lafineequipe/tiramisu-fraise-la-boulangerie-back-burners

2 - https://soundcloud.com/parcels-music/gamesofluck-1


9 heures de bus après, nous voilà arrivé à Bago. C est long ! Nous ne sommes pas prêts d arriver, il nous faudra attendre 1 heure dans le froid à 5 heure du matin et faire 5 heures de bus entre Bago et Moulmeim, pour arriver enfin au sud est de la Birmanie !  Nous avons hâte d explorer cette nouvelle partie du pays, qui on l espère va nous réserver pleins de surprise.

Arrivé à Moulmeim, nous avons juste le temps de poser nos affaires, que nous nous rendons aussitôt à l hôpital que nous a indiqué notre hôte afin de s assurer qu il dispose bien du vaccin anti-rabique. Manon doit impérativement avoir son vaccin le lendemain et si celui ci c est pas disponible nous devrons changer nos plans et adapter notre parcours. Il nous aura fallu faire deux hôpitaux avant de trouver le Saint Graal dans un hôpital public. Nous sommes soulagés, tout se passe comme prévu. Mais avant de partir, nous devons attendre le médecin ( seul médecin au sein de cet hôpital ) pour lui poser deux ou trois questions.




Patientant sagement sur des tabourets en plastique qui font office de salle d attente, nous assistons à une scène pas très banale qui restera gravée dans nos mémoires. Un pick-up arrive devant l hôpital en trombe, avec à son bord toute une famille et un homme allongé sur le sol en métal, entre deux bancs de bois. A cet instant nous ne comprenons pas très bien ce qu il se passe. Les infirmières voyant le pick-up arrivé, vont chercher le seul médecin de l hôpital. Celui ci tente un massage cardiaque dans le pick-up , insiste mais rien ne se passe... 30 secondes plus tard toujours rien... nous attendons, croisons les doigts, espérons tous une bonnes nouvelle mais quelques secondes plus tard, le médecin seul au monde annonce le décès à sa famille qui se tient alors juste à côté de l homme sans vie, et repart à ses activités.


Et nous ? Nous sommes là, assis, ne pouvant rien faire et  choqués de voir la vie partir si vite. Les larmes nous viennent aux yeux, c est tellement injuste. Il était si jeune et toute sa famille se tient près de lui : femme, mère, enfants ... qui ne versent aucunes larmes. Ils sont tellement fort, courageux. Pour les birmans, ce décès n est pas un drame mais une étape dans leur religion. Chez nous, lorsque la vie s arrête tout est terminé alors que pour eux, c est peut être la continuité, le sens de la vie qui c est ? Belle leçon de courage pour nous qui avons perdus des êtres chers il y a peu de temps. Pour clore cette journée, nous irons ensuite visiter quelques pagodes, toutes plus différentes et belles les unes que les autres et terminerons par un magnifique coucher de soleil, surplombant les hauteurs de la ville. Le soir, petit dîner dans le même restaurant que le midi, après un passage par le marché de nuit. 

Le fameux boudha couché

Réveil matinal car nous avons rendez vous à 10 heures à l hôpital pour le vaccin et nous voulons profiter de notre journée. Vaccin fait même si Manon l a senti passé. Bien que le personnel médical soit adorable, il n en reste pas moins qu ils sont peu équipés et peu expérimentés mais nous n allons pas nous plaindre, nous avons eu un vaccin  gratuit et avec le sourire. Quoi demandez de mieux ? Direction donc pour le sud de Moulmeim. Pour profiter librement de la beauté des paysages, nous avons loué un scooter et il faut l avoué que c en est pas des plus sûres. La circulation est très dense et la voie rapide n est pas très sécurisée mais bon, nous arriverons tout de même à bon port à Win Sein ou se trouve ses bouddhas couchés, qui sont les plus long du monde.

Impressionnant ! Devant nous s offre un bouddha couché de plus de 200 mètres de long, 40 mètres de haut répartis en huit étages. Ce premier bouddha aux yeux en métal de 6 mètres de long, regarde vers l ouest et semble pleins de surprises. Voyant les birmans s engouffrer dans le bouddha géant, nous les suivons à grands pas. Rien de particulier à l intérieur si ce n est des décorations, style de vie hindous un peu étranges et surtout une vue magnifique surplombant la vallée. En face de lui, un autre bouddha couché en pleine construction qui fera plus de 300 mètres de longueur. Le spectacle est saisissant et nous ne savons pas où regarder tellement que ces bouddhas sont gigantesques et imposants.


Des centaines de moines nous accueillent

Vous vous demandez sûrement comment ces bouddhas ont été construit ? Et bien c est grâce à un simple moine qui lors d un rêve à entendu une voix intérieure l appelant ainsi à réaliser un monument glorieux dédié à bouddha. C est fou n est ce pas ? il suffit de faire un rêve pour voir ensuite crée par la main de milliers d’hommes deux bouddhas gigantesques, connus mondialement et vénérés dans tout le pays.D'ailleurs, en parlant de vénération, aujourd’hui c est jour de fête. Et oui nous le savions pas mais une fois par an, les birmans célèbrent bouddha et nous sommes pile en ce jour de fête. Assez improbable mais nous aimons bien nous trouver là où personne n a prévu d être. Quelque part c est comme ci nous faisions partis de ce peuple. 


Arrivé au monastère

Nous reprenons ensuite la route en faisant dos à des centaines de statues de moines debout et différentes qui bordent le sanctuaire. Après quelques kilomètres, nous décidons de faire une pause dans un monastère que nous découvrons par hasard ( on ne vous donnera pas le nom car on veut le préserver et le garder secret !). Un endroit hors du temps, qui nous laissera bouche bée tant par sa beauté et sa sérénité. Nous ne serions décrire ce que nous avons vécu et ressenti dans cette halte du temps mais ce que nous vîmes à notre arrivée nous toucha au plus profond de notre être. Arrivé dans une petite forêt bondée de quelques habitations, nous parcourons le monastère.





La prière dans le monastère

Nous y découvrons des petites cabanes où logent les moines, un petit cour d eau, des chemins pavés, des petits jardin, une foret...cet endroit est une invitation au repos et au voyage intérieur. Nous ne savons pas pourquoi mais nous nous sentons rapidement bien dans cet endroit. Personne ne parle, il n y a aucuns étrangers, seul des moines nous saluent avec le sourire et nous laisse entrer dans leur maison. Curieux, nous ne disons rien, restons assis dans le monastère à admirer la beauté de ce lieu si paisible. nous observons, sourions aux moines qui après quelques minutes, nous proposent par un regard de se joindre à eux pour la troisième méditation de la journée. Nous attendrons le signal pour rejoindre les dizaines de moines qui se précipitent pour méditer.


Ce signal est incroyable, il s agit de deux cloches qui sont frappées par un gourdin en bois. Ces deux cloches sont opposées dans la forêt et se répondent de plus en plus fort dans un rythme de plus en plus puissant, instaurant un climat et rassemblant les moines à la prière. Au Rez de chaussée, les moines novices, plus nombreux, se retrouvent dans une salle sombre pour méditer, à l étage nous y trouverons les plus expérimentés qui se recouvrirons d’une moustiquaire en forme de cloche pour ne pas être dérangé pendant la méditation. Nous sommes admiratif de voir tous ces moines méditer et avons nous aussi envie de nous perdre dans nos pensées. Nous ne savons pas combien de temps nous sommes restés là à regarder, sans parler, à penser, à méditer mais une chose est sure c est que ce moment était l un des plus fort que nous ayons vécu en Birmanie. Ici, le temps s est figé, tout s est arrête en l espace d un moment. Nous n avons pas pu parlé mais nous avons ressenti la même chose au même moment et nous sommes partis de ce lieu magique  remplis d un sentiment de paix. Un jour nous reviendrons..


Réveil matinal, nous prenons la direction de hpa an. Petite traversée en bateau qui ressemble plutôt à une barque pendant une heure et demi. L occasion pour Manon de bouquiner et pour Gaelig de se reposer. Pour changer, nous louerons un scooter ou nous ferons un premier stop dans une grotte : bayin nyi cave.


Une belle grotte mais surtout habite par des singes peu commodes qui montrent les dents. Petite balade dans la grotte même si on crève de chaud, et que Manon commence a avoir mal à la patte. Nous irons ensuite visiter la surprenante grotte de Kawgun, qui nous éblouira par ses sculptures de toutes sortes, aussi bien dans le plafond que sur les murs. La fin de journée se terminera par une dernière grotte où une superbe vue nous attend et surtout par une panne de scooter... apparemment le moteur se serait noyé a cause la chaleur...il faut bien que ça arrive à nous ! Il nous faudra attendre une bonne heure sous le soleil écrasant  avant que l on vienne nous chercher. Nous rentrerons ensuite avec un gros tuk tuk qui nous ramènera à la guesthouse avec le scooter à l intérieur. Épic !


Grotte de Hpa-An

Le lendemain, nous continuons notre visite de hpa an. Avec notre petit problème technique la veille, nous n avons pas pu tout visiter. C est notre avant dernier jour en Birmanie et nous comptons bien en prendre, une nouvelle fois, pleins les yeux. La journée commence par la visite de deux très beaux sites : une grotte colorée avec de magnifiques bouddhas à l intérieur et visite d'un petit village pittoresque bordé d une rivière, que l on atteint à pied par un chemin bordé de statues de moines.

Nous irons ensuite à Saddan Cave, où nous serons encore une fois éblouies par sa beauté. C est impressionnant ! Devant nous se trouve un énorme trou ou à l intérieur se trouve des gravures dans la roche, quelques bouddhas qui nous invitent à nous plonger dans celle ci. A l intérieur de la grotte, un petit chemin et un pont qui nous conduira après 45 minutes de marche  de l autre côté où un étang nous attends. Nous poursuivrons notre chemin dans une autre petite grotte en face Saddan Cave et nous croiserons Aliéonore ! Improbable ! Le monde est petit surtout quand on voyage, nous sommes ravis de la revoir. A l intérieur de cette petite grotte, rien de particulier si ce n est des moines femmes partant prier avec le sourire. L une d elle nous invitera même à prier avec elle. Nous ne savons plus pourquoi mais ce pays nous a absorbé, le sourire est devenu quotidien sur notre visage. 


Une fois de retour au scooter ( ou Gaelig aura oublié les clés sur le contact, un jeune homme les avaient mis de côté pendant deux heures) nous partons vers le mont Zwegabin. La vallée est saisissante. Nous aimerions bien monter mais il est déjà tard, il fait excrément chaud et Manon souffre à sa jambe. Ce n est pas prudent, nous prendrons donc la direction des bats caves ( la cave des chauves souris) afin d admirer le coucher de soleil.


Avant ça, nous passerons de paysages tous plus surprenants les uns que les autres et nous nous laisserons transporter dans la végétation Birmane qui nous aura émerveiller jusqu'au dernier moment. Après une petite escalade qui fera verser quelques larmes à Manon, nous assistons à un sacré spectacle. Des centaines, milliers de chauves souris sortent de la cave. Un moment incroyable que nous partagerons avec quelques rapaces qui en profiterons pour ce faire un festin. Nous aurons le droit à "oh non les pauvres chauves souris qui se font attaquer", de Manon qui aura vite oublié ses larmes tant elle est émerveillée par ce ballet dansant.


Nouvel an chinois

Derniers jours en Birmanie où nous sommes de retour à Yangon. Même si nous sommes déjà venus à Yangon nous sommes surpris. Alors que notre chauffeur nous emmène à notre guesthouse, nous assistons à une cérémonie religieuse. Des dizaines de birmans se promènent dans la rue, vêtus tout en blanc, portant des croix catholiques  et réchauffant leurs mains avec des chandelles: ils célèbrent la chandeleur. Impressionnant. A quelques kilomètres de cette cérémonie, nous arrivons dans le quartier chinois où notre auberge se trouve. Nous dormirons dans la guesthouse où nous avons fait envoyé notre carte bancaire qui a d ailleurs été réceptionné. Alléluia! Il est temps pour nous de dîner et pour célébrer nos trois merveilleuses semaines nous irons dans un bar restaurant  pour déguster une bonne viande et boire du bon vin rouge . Ça sera d ailleurs le premier repas européen en deux mois pour Gaelig ! Chapeau ! Pour Manon on n a plus assez des deux mains pour compter ^^ retour à l auberge où nous ne marcherons pas très droit ( et oui on a fêté la Birmanie )et où on failli passer la nuit dehors car la grille était fermé. Oups !

Réveil qui fait un peu mal au casque même si Gaelig avait quand même mis son réveil pour regarder le super ball. Nous profiterons de la journée pour faire le troisième vaccin de Manon que nous aurons un peu galère à trouver ( nous sommes sur la bonne voie, il n'en reste plus que deux ! ) et nous en profiterons pour nous balader dans le quartier chinois. Pour le nouvel an chinois, le quartier est entièrement décoré. C est beau. Même si on ne porte pas beaucoup les chinois dans notre cœur, il faut dire que niveau décoration, ils savent mettre le paquet. C est impressionnant et à la fois sympas. Notre premier nouvel an chinois en Asie. Nous n aurions jamais pensé le faire en Birmanie. 


Réveil matinal, il fait encore nuit dehors et les gens font encore la fête pour le nouvel an chinois. Il est temps pour nous de partir. Nous aurions aimé voir le rocher d or, Bago, la côte ouest, passer plus de temps dans le nord du pays, méditer des heures...mais il est temps pour nous de quitter ce magnifique pays et ce peuple qui nous aura beaucoup appris et fait réfléchir sur la vie, sur nous...pour la première fois de notre vie un sentiment étrange nous envahis...nous sommes triste de partir ailleurs même si le Cambodge promets de belles découvertes. Nous serions bien rester ici. Une chose est sure c est que nous reviendrons. Nous ne savons pas encore quand mais nous reviendrons... 

13 vues

La dernière vidéo

Les derniers articles

Nous suivre ! 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Noir SoundCloud Icône

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com