Chien, morsure et rage en Asie : on vous en parle ici !


Une petite bouille à croquer et pourtant...Il peut être porteur de la rage

Nous ne reculons devant rien pour vous proposer des articles toujours plus originaux et audacieux . Pour ceux qui nous connaissent cet article vous fera sûrement sourire car il nous arrive toujours des péripéties en voyage  ;) Nous en tout cas avec du recul on en retient une très belle leçon de vie. 


Après un super treck entre kalaw et Inle où nous avons passé trois merveilleux jours à randonner et à échanger avec les locaux, nous avons décidé de faire une pause bien méritée à Inle Lake. Deux jours après notre fameux treck, nous voilà repartis avec deux français pour une excursion sur une pirogue. C est un peu coûteux donc nous avons décidé de partager le bateau avec deux globe-trotter que nous ne connaissons pas : Aliénor et Geoffrey. Le soleil radieux, tout semblait parfait pour passer une bonne journée et pourtant .... nous n’étions pas au début de nos surprises. Alors que nous visitions un énième temple, sans touristes, nous nous séparons de nos deux acolytes français pour prendre quelques photos : Avec les rayons du soleil qui reflètent sur le temple, l'endroit est assez mystique et nous sommes seuls au monde. Et oui personne dans ce temple à part nous 4, c est qu il y avait sûrement une raison ahah ? ! Nous en profitons donc pour immortaliser le moment. Pendant que Gaelig change d'objectif, je décide de prendre quelques photos avec le téléphone pour pouvoir les envoyer à notre famille. Manque de bol, au moment où je prends une photo, un chien errant qui sort de nulle part me fonce droit dessus. J'entends au loin quelques aboiements mais je me dit que le chien va s'arrêter. Ce n est pas la première fois que les chiens aboient et ils ne sont pas pour autant agressifs. En plus, nous sommes dans un temple rien ne peut nous arriver, rien ne peut m'arriver et pourtant... mon manque de réaction va me causer l'une des plus grandes frayeurs de ma vie. Ce chien arrive, me saute dessus et me mords à trois reprises, déchirant une première fois mon pantalon et ensuite m' enfonçant ses crocs dans ma chair. Je suis tétanisée, paralysée et je ne bouge pas en espérant une chose que ce chien fou, affamé arrête de me mordre. Gaelig entends mes cris de douleur et de souffrance, il court vers moi mais le chien n est pas du tout commode et il ne me lâche pas. La réaction de Gaelig sera de lui courir après ce qui nous permettra à tous les deux de nous mettre à l'abri de l'autre côté du temple. Enfin en sécurité, la panique s' empare de moi. Personne n'a encore vu l'état de ma jambe et tout le monde me dit que j ai rien mais je sais au fond de moi qu'il m a mordu et que je saigne. Arrivée près de la pirogue, je commence à me déshabiller pour voir l'ampleur des dégâts et c'est pas joli à voir, surtout quand tu vois la tête des locaux... La panique commence alors à m'emparer : est ce que je vais avoir des marques sur ma cuisse et ma fesse ? Je sais, c'est stupide comme première réaction mais je reste une fille et c'est la première réaction qui me vient à l'esprit : J'ai peur que mon corps soit abîmé. La deuxième réaction qui me viendra sera celle qui va nous angoisser pendant plusieurs semaines : et si ce chien avait la rage ? Nous sommes en Asie et après tout les chiens sont mal au point et pas vaccinés contre la rage. En plus, je ne suis moi même pas vaccinée.

Gaelig l'ami des chats

Avant de partir, je suis allée me faire vacciner ( hépatite, encéphalite japonaise ect..) et lors de mon rendez-vous avec le médecin, j ai demandé à avoir le vaccin contre la rage et vous savez ce que l'on m a répondu ? « Mademoiselle, ce n est pas la peine il n'y a aucuns risques de rage dans les pays où vous allez » mes fesses oui ! Il m a ensuite dit que de toutes les manières si morsures, je devais quand même me refaire vacciner même si j'avais un vaccin au préalable. Par acquis de conscience, j'ai quand même voulu faire le vaccin de prévention mais malheureusement pour moi j'ai seulement pu faire une injection sur les deux puisque la deuxième injection devait être faite à Paris dans le même labo ( la blague ! ) et j'étais à saint Étienne en famille. Donc autant vous dire que je n'avais zéro vaccins de prévention.


Comment faire dans cette situation ?


Nous étions à une heure de Inle Lake et pour couronner le tout nous avions un chauffeur qui ne parlait pas un mot anglais. Je vous laisse imaginer la galère...Il fallait pourtant trouver un docteur pour que l'on soigne mes blessures, ma cuisse pissait le sang et je me tordais de douleurs. Notre chauffeur avec qui nous n'arrivions pas à nous faire comprendre, nous a sourit et avec de simples gestes nous a mimé qu'il allait nous emmener voir un médecin. Cet homme tellement gentil, a fait un détour et m'a emmené voir un médecin qui se trouvait sur le lac. J'ai tout de suite été prise en charge, les gens étaient tellement gentils avec moi. L' infirmière a soigné comme elle pouvait mes blessures. Elle ne parlait pas un mot anglais mais avec un sourire et un simple regard de bienveillance elle a su me réconforter. A l écart, elle m a expliqué avec les mains ce qu'elle allait me faire, comment elle allait me soigner et me montrait même qu'elle avait nettoyé les ustensiles. Ces gens qui n'ont rien, qui ne parle pas notre langue, m'ont aidé sans rien demander en retour. Ils n'ont même pas voulu que nous payons. Rien que d'y penser en écrivant cet article, ça me donne la chair de poule. En France nous avons tout pour être heureux et pourtant peu de personne tende la main comme ce peuple. Nous avons beaucoup à apprendre de leur bonté, de leur bienveillance et de leur humanisme.


Après désinfection des blessures

Souffrant le martyre, je prends tout de même la décision de continuer les deux activités qu'il nous reste à faire : visite de la soie et de la manufacture de cigares. Gaelig veut que nous rentrions à Inle Lake pour aller voir un médecin plus qualifié. Je sais qu'il a raison mais je ne veux pas gâcher la journée des deux autres français qui n'ont rien demandé et surtout je ne veux pas que ce fichu chien me gâche ma journée : je veux que cette journée reste positive même si elle a mal commencé. Je vais donc prendre sur moi pendant une heure et pour savourer ma fin de journée je vais même tirer une latte sur le cigare. Surprenant n'est ce pas ?! surtout quand on sait que je ne sais pas fumer ahah.





Mais pourquoi il est primordiale d'avoir des injections d immunoglobulines ?


Ces injections qui vous sauvent littéralement la vie, permettent de fixer le virus autour des blessures et donc de l'empêcher de se propager. Elles sont un peu coûteuses donc parfois les médecins « omettent » de vous les donner d'ou l'importance d'insister mais elles sont essentielles lorsque il y a morsure d'un animal suspect et ne le sont pas si l'animal est sain ou si il y simple griffure. Ces injections se font autour des blessures. Donc plus vous avez de blessures, plus vous avez d'injections. Pour ma part j'en ai eu 2 à 4 endroits différents et autant vous dire que j'ai douillé quand il me les a administré mais bon...il fallait bien se soigner. Ça a été un véritable soulagement quand je les aient eu, je me suis sentie en sécurité même si il restait encore beaucoup de choses à faire pour être totalement guérie.

Une fois que j ai eu eu mon premier vaccin, les injections, le médecin m'a remis quelques médicaments anti douleurs et surtout un carnet de vaccination indiquant les dates à laquelle je devais impérativement faire les autres vaccins. Désormais ce petit bout de papier va me suivre partout où j irais ;) début de soirée, nous devons rentrer à la guesthouse. Nous rentrerons en moto où nos deux chauffeurs nous aurons attendu pendant plus d’une heure ! Juste adorable ! Ils nous demandent combien nous avons payé ( environs 150 euros ce qui n'est pas cher pour avoir la vie sauve ). Surpris par cette question, ils nous expliquent que certains étrangers peuvent se faire arnaquer chez le médecin et ils ne voudraient pas que nous ayons payé trop cher. C est tellement adorable de leur part de se soucier de nous. Pour les remercier de tout ce qu ils ont fait, nous voulons leur donner un petit quelque chose mais ils ne veulent pas. Un sourire et un merci leur suffiront. Ce pays nous surprendra toujours !

Bon, vous allez me dire, que maintenant tout est sous contrôle ? Et bien figurez vous que non. Et c est là que ça se complique quand vous voyagez autour du monde. Il était hors de question de rentrer en France donc nous avons décidé d'adapter notre voyage.


Rabies antiserum : les injections immunoglobulines

Vous l aurez compris, la première réaction que vous devez avoir quand vous vous faites mordre par un animal, c'est :

1/ soigner dans l'immédiat les blessures et les désinfecter

2/ sous 48 heures vous devez avoir le premier vaccin antirabique . L'idéal est de le faire le jour de la morsure. Plus vous attendez et plus c'est risqué .

Par exemple : Si vous avez le vaccin de prévention, vous avez 72 heures pour bénéficier du vaccin et des injections mais il est quand même recommandé de le faire le plus vite possible.

3 / Avoir en plus du vaccin les injections immunoglobulines, c’est impératif si vous vous faites mordre par un animal suspect




Et ensuite ? Que se passe t il ?


Le fameux vaccin que vous devez prendre 5 fois si vous n'avez pas de prévention

Pour les personnes comme moi qui ne sont pas vaccinées contre la rage ou partiellement vaccinées ( c est à dire une injection sur deux), vous devez impérativement faire 5 vaccins en respectant le calendrier suivant :

- Premier vaccin : J0

- Deuxième vaccin : J3

- Troisième vaccin : J7

- Quatrième vaccin : J14

- Cinquième vaccin : J28


Si vous ratez un vaccin, vous pouvez attraper la rage quand bien même on vous a soigné. Pour ceux qui ont été vacciné, vous avez seulement trois vaccins à faire et le tour est joué :

- Premier vaccin : J0

- Deuxième vaccin : J3

- Troisième vaccin : J7


Comment faire lorsque vous avez prévu de voyager dans différents pays ?


On garde quand même le sourire. Pizza bien méritée pour Manon !;)

Si comme moi il vous arrive de vous faire mordre ou même lécher par un animal en Asie ( singe, chat, chien, rat), vous devez vous renseigner sur les endroits où vous pouvez avoir le vaccin. Facile à dire mais parfois pas toujours évident quand on ne sait pas où chercher. N' ayant aucunes informations sur les centres en Birmanie, nous avons opté pour les locaux. En Birmanie la population est tellement gentille et serviable que nous avons eu la chance de trouver des hôpitaux ou clinique qui administraient le vaccin. Ensuite pour éviter de se stresser, nous avons adapté le voyage. A chaque jour de vaccin, nous faisions en sorte d arrivée la veille dans une plus ou moins grande ville du pays pour s'assurer que l hôpital disposait bien du vaccin. Comme ça, le jour J nous n'avions plus qu a nous rendre à l hôpital. Et quand nous changions de pays, nous faisions en sorte à notre arrivée d'aller dans un hôpital et de leur demander où les vaccins étaient administrés. Avant notre arrivée au Cambodge, nous nous étions renseigné sur internet. Nous étions alors tombé sur un article réalisé par un blogueur qui s'était fait lui aussi mordre mais en Thaïlande. Son article nous a rassuré quand aux soins que j'avais eu jusqu'à maintenant mais aussi sur les centres de vaccination au Cambodge. Comme nous il faisait plusieurs pays et avait été soigné à Siem Rep aux temples d Angkor. Le pays étant plus développé que la Birmanie, nous ne devrions pas avoir de difficultés pour faire mes derniers vaccins. C est donc tout naturellement, qu'a notre arrivée au Cambodge, nous sommes allés à l institut pasteur ( recommandé dans le guide du routard) pour vérifier où je pouvais me faire vacciner. On nous a gentillement répondu en français qu'ils ne savaient pas. La blague !! Assez ironique quand tu penses que c est l'institut pasteur qui est à l'origine de la création du vaccin et qui le diffuse dans le monde entier. Vous ne trouvez pas ? Nous sommes repartis bredouille et avons continué le voyage en croisant les doigts pour que les informations du blogueurs soient exactes et elles l'étaient. Où les choses se sont compliquées c est à Kampot, pour mon dernier vaccin. Heureusement pour nous, nous étions arrivé la veille et avons pu faire un aller retour à Phnom Penh pour avoir le dernier vaccin où je l'ai eu dans des conditions très particulières ( a lire notre article : Quand la vie ne tient qu'à un fil industriel). Tout ça pour dire qu'on vous conseille de venir la veille et de vérifier par vous même. Et pour vous rassurer, vous pouvez toujours vous renseigner auprès de l institut pasteur en France afin de vous assurer que vous avez bien fait les choses dans les règles. Dans mon cas, j ai la chance d'avoir une amie formidable, Marine, qui m a tout de suite communiqué les coordonnés des centres antirabiques.vous pouvez trouver les numéros téléphones sur la liste suivante :

https://www.pasteur.fr/fr/file/2746/download?token=al_Z5BBB


J ai ensuite communiqué les informations à mon oncle et ma tante qui ont fait des pieds et des mains pour les avoir par téléphone et par mail. Je suis vraiment chanceuse de les avoir et je ne les remercierais jamais assez pour leur aide et réconfort.


Où se faire vacciner ?


J'ai eu la chance en Birmanie de pouvoir faire mes trois vaccins dans trois villes différentes :

- Nyaungshwe a l'hôpital privé « Township Hospital »

- Mawlamyien a l'hôpital public « Mawlamyien General Hospital » où j ai eu le vaccin gratuitement. Si jamais vous allez dans cet hôpital, je vous conseille juste de faire attention à la propreté. J ai eu un petit moment de frayeur quand l'infirmière a voulu m'administré le vaccin avec une seringue usagée. Donc un conseil avant tout chose, vérifiez que le vaccin est frais, que la boîte est fermé et que la seringue est neuve. Si ce n'est pas le cas, vous leur dites juste avec un sourire que vous en voulez une autre, et ils vous la donne sans soucis.

- Rangoun dans une clinique qui s appelle « Thuk Kha Gaba ». Cette clinique était vraiment top même si elle est un peu plus chère ( chère par rapport à la Birmanie car sinon ce n'est vraiment pas cher). Vous allez acheter le vaccin à la pharmacie et les infirmiers sont vraiment professionnels.

Pour les deux derniers vaccins je les aient fait au Cambodge :

- le quatrième à l' hôpital international privé de Siem Rep qui est clairement un attrape touriste par son prix mais bon quand on n'a pas le choix, on paye sans soucis.

- et le dernier à Phnom Penh a l institut pasteur qui est juste une aberration et qui nous aura fait beaucoup réfléchir .

Même un chat qui vous