Cambodge - Siemp Reap / Angkor

Mis à jour : 7 août 2019



En accompagnement de votre mets de lecture :

1- https://soundcloud.com/lagendaduprince/lair-de-paris

2- https://soundcloud.com/racyne/espoir


Départ au petit matin pour Siemp Reap. Nous sommes quelques peu excités d'aller découvrir les fameux temples d'Angkor, passage presque obligatoire dans ce sublime ancien royaume Khmer. Le bus nous amène à bon port et nous profiterons d'une bonne baignade à Tiger Hotel. Il y a un millier d'établissements dans cette ville où le tourisme ne cesse plus de croître mais ils sont aussi hors de prix. Celui que nous choisissons est à l'écart de l'agitation tout en étant proche du centre, calme, bon marché et il a surtout une piscine. Nous n'avons pas pour habitude de cibler les auberges luxueuses ou avec piscine mais les températures excédant 35°C nous amènent à reconsidérer nos choix, et nous ne le regretterons pas.

Après cet instant détente direction l'hôpital international de Siemp Reap pour le vaccin n°4 de Manon. Et le vaccin est bel et bien disponible dans cette ville, le blogueur n'avait pas menti ^^. L'hôpital est extrêmement propre, on pourrait presque y manger par terre. On sent très rapidement que nous sommes alors là où les touristes occidentaux sont présents. C'est propre et donc aussi très cher ! Beaucoup plus cher qu'en Birmanie et la prise en charge est ... européenne. Nous n'y sommes pas reçus comme en Birmanie où les questions fusaient et l'attention médicale totale. Nous passerons la fin de soirée à dîner dans le très goûtu restaurant Jomnah's Kitchen. La cuisine y est délicieuse.

Sur le chemin, Gaëlig ressent un picotement au niveau de la main, là où il s'était blessé lors du trek birman, 1 jour avant l'attaque du chien. Et si... Non c'est impossible... Et alors qu'il s'endort, la question revient, s'intensifie et devient obsessionnelle : et si la bave du chien, présente sur la jambe et le pantalon de Manon avait pu pénétrer la peau au niveau de la main lorsqu'il avait toucher la plaie... Et si, le mal de tête qu'il ressent, ces fourmillements puis cette sensation de fièvre n'étaient pas en fait des symptômes de la rage ? La panique l'emporte, les sueurs froides et la sensation de mal-être l'empêche de dormir.



Réveil en sursaut pour Manon qui prend les devants. "Mais non, tu te fais des films, t'as trop regardé les symptômes sur des sites à la con et tu te mets dans des états pas possible pour rien". Mais pour se rassurer on va quand même aller à l'hôpital. Le médecin sera très rassurant mais administra tout de même une dose de vaccin. Rage ou pas, Gaëlig est certainement en déshydratation complète, hypoglycémie et ressent peut-être même un syndrome post traumatique car nous revoyons encore clairement tous les deux dans nos têtes l'image de ce chien fou et de ses dents. Ses crocs, sa gueule, sa férocité... La pilule met quand même du temps a passer. Tout ceci lui amena sûrement ces hallucinations, cette peur et ce psychotisme total produit de son imagination.

Comme lui dira si bien le père drydry, "t'as vu comme puissant le cerveau, à quel point il peut basculer, s'inventer des choses. Le cerveau c'est un peu comme une boite mail qui reçoit plein de courriers et qui les trient dans les spams lorsqu'ils sont de mauvaises provenances. Et bien, lorsqu'il se passe des choses comme celles-ci (nldr: déshydratation ou hypoglycémie par exemple), le cerveau n'arrive plus à trier les (mails) bonnes informations des fausses et te les envoient toutes. Il déraille et toi avec..." Ah ça oui c'est puissant ! Nous ne saurons pas de quoi il s'agissait, nous ne sommes pas médecin et n'avons pas la prétention de l'être. Un grand remerciement quand même à Cribou, Drydry, Michèle et Bernard pour les mots apaisants lors de la panique.

Tout ceci nous vaudra bien un jour de repos supplémentaire avant de s'engager vers les temples d'Angkor. Nous aurons au moins appris ce jour que nous avons perdu du poids, beaucoup de poids. C'est idiot mais nous sommes contents. Nous passons d'éléphants à hippopotames ^^

Pour cette journée de transition, nous prenons le temps de visiter les ateliers d'artisanat local. Et ici, c'est de la sculpture dont nous serons le plus émerveillée. Taille de pierre, de bois mais aussi de métaux : argent et bronze. Une école existe, les élèves y apprennent les différents arts pour s'y spécialiser. Leurs créations sont destinées à la vente pour pouvoir financer leur scolarité et celle d'autres enfants. Et les pièces sont pour la plupart très bien exécutées.

La dégustation de brochettes (Gaëlig) et de pizza (Manon évidemment ce n'est plus un secret) nous fera le plus grand bien, il fait une chaleur de plomb. On imagine la souffrance pour le lendemain. Visite de quelques temples et surtout du musée d'Angkor. La visite est longue certes mais bien nécessaire pour comprendre l'histoire de ces temples, de cette culture et de ces lieux. Nous ne regrettons pas d'y être aller bien au contraire et apprécierons par la suite de pouvoir mieux comprendre nos visites à l'intérieur du site d'Angkor. A faire. Le soir, nous dînons avec Sofiane et Alex, que nous venons de rencontrer. Très sympa ! Ils se sont donnés la chance de pouvoir voyager ... en travaillant.

Le tout à distance via le web qui est leur outil de travail. Même s'ils doivent adapter leurs horaires, ils ont bien de la chance de pouvoir vivre ainsi. Enfin ce n'est pas vraiment de la chance, il faut le faire lorsque l'on en a l'occasion. Visiter le monde en travaillant, y'a pire comme vie^^. Dommage qu'on ne puisse pas en faire autant avec nos métiers. Sofiane tentera de nous aider pour mettre le blog en route, mais nous sommes définitivement poissards, nous n'avons pas pris les bonnes formules ! Pour héberger un nom de domaine et un blog que vous crée sur wix vous n'avez pas d'autre choix que de le faire via wix. Nous avions pris OVH mais ce n'était pas le bon choix. Allez c'est pas grave on va bien finir par le lancer ce blog ! ^^

Certain ont certainement réservé un très bon restaurant en ce jour de Saint Valentin (invention marketing que nous n'aimons pas célébrer) mais sommes bien content de pouvoir visiter les temples d'Angkor en cette très belle journée. Nous commencerons par le grand tour en sens inverse pour éviter la foule qu'on imagine monstrueuse.

Initialement nous voulions le faire en vélo mais après les nombreuses personnes nous l'ayant déconseillées et surtout (l'argument est le même) au vu des températures nous opterons pour le tuk-tuk. Les billets nous coûtent un demi bras chacun : 86$/personne pour 3 jours. Ca allume ! Et attention à ne pas les égarer sinon, rebelote. C'est très clairement hors de notre budget mais on ne va tout de même pas passer à côté sans s'y arrêter. L'afflux touristique a été multiplié par 20 en 10 ans et le prix doublé il y a 1 an.

Nous faisons notre premier arrêt à Banteay Kdei que nous trouvons sublime et d'où la vue depuis les terrasses d'en face est particulièrement belle. Nous passons ensuite par Ta Som, Neak Pean avant de découvrir Preah Khan. Un ensemble de sculpture, de couleurs incroyables qui donnent une somptueuse grâce à l'ensemble. On a chaud, très chaud. Nos corps nous semblent lourd, nos pieds commencent à peser aussi lourd que des enclumes, il fait pas moins de 35°C, nous sommes évidemment en plein soleil et il n'est pas encore 11 heure, c'est l'enfer !

Mais la journée est belle, nous aurons appréciés ces immenses bâtisses, ces temples somptueux.

Un royaume perdu, à l'architecture remarquable. Nous apprécions d'être allé au musée c'est plus qu'utile si l'on veut visiter en comprenant. Après tout cela pause déjeuner à base de burgers (où le pain sera remplacé par d'autres steaks pour Gaëlig : le GF permet donc d'être un Gros Porc !). Puis pour parachever le tout, nous partons en spa à Khmer Relief Spa. Le kiffe total, le meilleur massage de notre vie, nous en ressortons vidés, détendus et revigorés à la fois. On recommande cette adresse sans limites. Très bon repas à Dakshin le soir où la cuisine Khmer est très bonne. On est rôti, parait que demain il va faire encore plus chaud... "Oh my Bouddha !"

Pour ce deuxième jour sur les chemins des temples d'Angkor nous optons pour le petit circuit (le plus connu) en admirant un joli lever de soleil sur Angkor Wat. N'en doutez pas c'est très joli, mais derrière les belles photos il y a ... beaucoup de chinois. Contrairement à la veille où nous avions été bien seuls, nous nous frottons aux hordes de bus et touristes chinois qui sont ici pour : leur selfie.

Immonde être humain que tu es, ton intérêt pour toi même, ton désir de t'auto-plaire gâche le plaisir de ceux qui aimerait admirer ce qui se dresse devant toi. Nous nous demandons si une pièce où les murs seraient miroirs satisferait l'amour que tu t'auto-porte. Gaëlig ne les supportent plus. Il y a quelque chose qu'il ne peut plus tolérer. Ils sont seuls au monde, n'hésitant pas à se mettre entre le photographe et les photographiés (c'est du vécu) pour : prendre un selfie. C'en est trop ! [Cet article ne s'éternisera pas sur ce sujet mais nous vous promettons un article dédié à venir prochainement]

Angkor Wat c'est grandiose, la scène de "barattage de la mer de lait" nous remplie de "whaou" mais nous préférons tout de même le "Bayon" où des visages sont sculptés au 4 faces d'immenses bloc de pierre cubique. On s'y sent ailleurs, c'est sublime. On y ressent une sensation spirituelle et envoûtante. A côté se trouve le Baphuon où les marches sont très raides et où le soleil nous écrasera encore plus lors de la visite du palais royal (du moins ce qu'il en reste). Nous nous imaginons alors, des siècles en arrière, foulant les terres de ce royaume et de ce palais. Ce palais rempli de citoyens, fleurons Khmer se dressant là avec ces belle terrasses (des lépreux et des éléphants, ça ne s'invente pas).

Puis vint alors Ta Prohm, lieu conservé dans la jungle, les arbres bousculant les pierres. Un endroit magique, romantique et aventurier. On se croirait presque dans une aventure d'Indiana Jones ou de Lara Croft. L'aventure nous la goûtons totalement à ce moment précis surtout que nous sommes seuls (enfin ça c'est parce que nous n'avons pas suivi le balisage obligatoire : Ouh les vilains !) et c'est pas plus mal. Lessivés, nous pensions rentrer après 5 heures de visites car nous sommes épuisés par ce soleil écrasant. Mais nous visiterons Ta Kéo ainsi que Chau Say Tevoda. Il fait 60 000°C , nous avons l'impression de cuire littéralement sur place. La piscine de l'auberge nous fera un bien fou. Le soir, dîner à "Geneviève Restaurant" où l'on a adoré le cadre, la cuisine, le service, les initiatives locales, l'engagement auprès du personnel et le vin (ah ah !). On reviendra ! Le patron et la chef cuisto sont top ! Un bon moment !

Troisième jour de visite des temples d'Angkor. Ayant effectué les visites principales en tuk-tuk nous entamons ces visites éloignées de la ville en scooter (en espérant cette fois-ci ne pas tomber en panne^^). Nous visitons tout d'abord Preah Kô, Bakong et Lolei. C'est clairement plus sauvage que les 2 jours précédents et nous apprécions le calme et la tranquillité de ces lieux bien loin du circuit principal où nos amis-selfies sont donc absents.

Après plus d'1h30 de route nous arrivons à Banteay Srei. Sublime temple, orné de nombreuses ornementations, là où Malraux devint alors autrement célèbre qu'avec ses livres en volant (du moins tenta) des bas reliefs du temple car il était fauché. Bravo ! Sur le chemin du retour, après quelques achats de vêtements, nous faisons halte à Banteay Samrè où l'accès n'est pas des plus facile à trouver. Mais ça en valait la peine ! C'est certainement notre temple préféré des sites d'Angkor. Sauvage, isolé, calme et rempli de mystères.

Nous sommes seuls ici, vraiment seul. En entrant dans l'enceinte nous avons l'impression d'être les premiers à découvrir ce lieu, toujours partiellement en ruine. Il s'en dégage une poésie mélancolique. Des faisceaux de soleil transpercent quelques pierres, l'herbe est abondante, la forêt entoure le tout, alors, le bouche grande ouverte nous donnons notre plus grand "whaou". La quiétude et le mystère qui l'entoure en font toute sa beauté. Ce joyaux est surnommé le petit Angkor Wat et le mérite parfaitement. Pour parachever cette belle journée nous dînons à Khmer Grill Restaurant. Encore une adresse où rien ne nous déçoit, c'est délicieux.

Dernier jour à Siemp Reap avant de rejoindre le sud du pays. Manon en profite pour aller chez le coiffeur (qui s'apercevra in-extrémis que la couleur n'est faite que sur la moitié des cheveux^^). Piscine, repos, préparation du blog (nous avons déjà 7 semaines de retard si peu). nous retournons au restaurant de la veille, faisons quelques échoppes dans la ville pour attendre notre bus de nuit qui doit nous permettre de rejoindre le sud du pays. Nous sommes resté plus longtemps que prévu mais malgré la masse touristique et la chaleur inssoutenable nous avons apprécié ce passage. Vivement le Sud qui semble plus calme et où nous pourrons nous baigner dans la mer. On a hâte...


3 vues

La dernière vidéo

Les derniers articles

Nous suivre ! 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Noir SoundCloud Icône

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com